Le gouvernement donne un coup de pouce aux assurances au travers d'avantages fiscaux

Dire que le gouvernement ne fait aucun cadeau fiscal aux preneurs d'assurances n’est pas correct.  En tant que particulier, vous pouvez souscrire différentes assurances en bénéficiant d'un avantage fiscal.


C’est depuis peu le cas de l'assurance protection juridique. À compter du 1er septembre 2019, vous pourrez bénéficier d'un avantage fiscal de 124 euros en souscrivant une police protection juridique globale. Soutenue par le ministre de la Justice Koen Geens, cette police vise à encourager davantage de personnes à se prémunir contre le coût croissant d’une action en justice.

Toute personne qui souscrit une assurance protection juridique entre le 1er septembre et le 31 décembre 2019, pourra, sous conditions, demander une réduction d'impôt dans sa déclaration fiscale de 2020. Les primes d’un montant maximal de 310 euros donnent droit à une réduction d’impôts de 40 %, ce qui porte l’avantage maximal à 124 euros.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à contacter notre agence. Même si vous êtes déjà assuré en protection juridique, parce que toutes les polices ne bénéficient pas d'un avantage fiscal. 

À côté de cela, les assurances pension « classiques » se voient également accorder un avantage fiscal.

Vous pouvez souscrire une épargne-pension dès votre 18e anniversaire. L’épargne-pension comprend deux plafonds. Pour 2019, ceux-ci s’élèvent à 980 euros assortis d’un avantage fiscal de 30 % et à 1.260 euros assortis d’un avantage fiscal de 25 %. En d’autres termes, outre le rendement que peut produire l’épargne-pension, vous récupérez 294 euros ou 315 euros d’impôts.

Vous pouvez combiner l’épargne pension avec l’épargne à long terme (assurance vie), sur laquelle vous pouvez également bénéficier d’un avantage fiscal non négligeable allant jusqu’à 705 euros (max. 30 % sur un versement maximum de 2 350 euros).

La combinaison épargne-pension et épargne à long terme rapporte déjà facilement 1 000 euros par personne.

Le  27 mars 2019 est entrée en vigueur la pension libre complémentaire pour les travailleurs salariés (PLCS), une nouvelle forme d’épargne-pension.

Cette assurance s’adresse aux personnes qui n’ont pas ou peu accès au système de constitution d’une pension complémentaire ou d’une assurance-groupe par le biais de leur employeur. L’initiative incombe au travailleur salarié.

es cotisations de la PLCS sont donc retenues sur le salaire net du travailleur salarié. La cotisation est limitée à 3 % du salaire de référence ou à 1.600 euros si le salaire de référence est inférieur à 1.600 euros. La réduction d’impôts pour les versements s’élève, pour la PLCS, à 30 %, soit le même taux que pour l’épargne-pension pour un versement de 980 euros.

La contribution personnelle que vous payez via l'assurance groupe bénéficie bien entendu aussi d'un avantage fiscal au niveau de l’impôt des personnes physiques (30 % sur la contribution personnelle).

Si vous voulez en savoir plus sur les assurances pension et vie, n’hésitez pas à prendre contact avec notre bureau.

 

Newsletter

Champ obligatoire
Champ obligatoire

Coordonnées

Dassy & Massagé SPRL
Courtier en assurances
Chaussée de Louvain, 605
5020 Namur (Bouge)
FSMA n° 102671 A
Tél (081)21 49 49
info@dmas.be